Bracelets

Rembordés, coupés, cousus machine ou cousus main, plats, bombés, avec ou sans passant, intégrés à la boite de montre, renforcés par une fibre indéchirable mais d’une grande souplesse, les bracelets réalisés dans notre manufacture équipent les montres des marques horlogères les plus prestigieuses.

Cuirs de bovins, de caprins, peaux de reptiles… mais également textiles naturels ou synthétiques tels que satin, moires, nylons, polyamides, viscoses etc.

La matière est considérée comme rare et précieuse par nos artisans.

Les alligators

Les alligators sont souvent confondus avec les crocodiles, pourtant ils appartiennent à deux familles bien distinctes. La famille des alligators comprend deux espèces différentes, l’Alligator d’Amérique (mississippiensis) et l’Alligator de Chine (sinensis).

Les alligators supportant mal le sel, leurs habitats sont situés en eau douce voire très légèrement saumâtre, tandis que les crocos, possédant des glandes filtrant le sel, peuvent tolérer l’eau salée. Les peaux d’alligators Mississippi utilisées dans notre manufacture proviennent exclusivement de fermes d’élevage

Les cuirs

Connaitre le monde artisanal des cuirs, c’est apprendre à respecter une matière noble. La peau, travaillée en tannerie, devient imputrescible, souple et insoluble dans l’eau. Le tannage consiste à transformer la peau en cuir grâce à des tanins de différentes natures notamment végétale (organique), minérale, comme les sels de chrome ou « Metal Free ».

Selon les utilisations, on distingue le finissage aniline d’un très bel aspect mais demandant un entretien avec une attention particulière, le finissage semi-aniline couvert de pigments légèrement opaques et d’une couche de produit translucide et le finissage pigmenté constitué uniquement d’une couche de pigments opaques, facile à entretenir et peu sensibles à l’eau.

Les textiles et tissus techniques

Constitué de fibres ou de fils tels que le coton, le chanvre, le lin, la laine et, avec les progrès techniques, de fibres synthétiques, le textile, s’il est tissé, forme un tissu.

On distingue deux grandes classes de textiles, les traditionnels pour lesquels on porte l’attention sur l’apparence et le confort et les textiles techniques pour lesquels importent les caractéristiques mécaniques et chimiques.

Les doublures

En contact direct avec la peau, la doublure d’un bracelet est le plus souvent une « fleur de cuir » et généralement réalisée à partir d’une peau de veau ou de vachette.

Nous utilisons également de l’Alcantara®, fibre synthétique permettant d’obtenir un maximum de moelleux, de lavabilité, de facilité de portée et un bon vieillissement.

Les inserts

Réalisés en plastique, souvent chargés de carbone, titane, acier ou laiton, ces éléments de fixation ou d’intégration du cuir à la boite de montre sont également garants d’une parfaite tenue du bracelet au boitier au moyen de barrettes et parfois de vis de fixation.

Les fils

Avec une très large gamme de coloris, de diamètres, que la couture soit ton sur ton ou qu’elle mette une touche de couleur et de fantaisie aux brins des bracelets, elle souligne l’esthétique du produit et le personnalise.

Les vernis et colles

Éléments de base permettant la réalisation d’un bracelet, nos composants répondent aux plus hautes exigences techniques mais également aux réglementations chimiques internationales, notamment REACH pour l’Europe.